Articles tagués : voyage à vélo

Retour sur le 4ème Festival « Partir Autrement »

L’association Aventure au Bout du Monde (ABM) organisait ce weekend le quatrième Festival « Partir Autrement ». 
Un festival riche en conférences, projections, échanges… qui nous ont emmenés vers d’autres façons de voyager, d’autres destinations… Vers des voyages qui prennent le temps, dans le respect des hôtes et de leur environnement culturel et naturel. A visée tantôt personnelle, tantôt plus médiatique et pédagogique. Seul bémol : la (trop) faible présence de l’Afrique… même des voyages « autrement » elle est encore trop absente. 

Voici quelques coups de coeur (nombreux !) que je retiens de ce weekend dont je ressors un peu déboussolée, la tête dans les nuages – ou plutôt en partance incontrôllée pour des contrées nomades. Avec l’envie une fois de plus ravivée de boucler mon sac, parce que le plus dur est toujours de faire le premier pas.

Avenir Climat
Norvège, Togo, Roumanie… De l’Europe à l’Afrique de l’Ouest, Benoît Kubiak est parti à la recherche de témoignages des risques liés aux changements climatiques et d’alternatives mises en oeuvre pour faire face à la sur-consommation énergétique et matérielle. Il en revient avec une série de reportages à portée pédagogique, qu’il présente dans des collectivités locales ayant entamé une démarche d’Agenda 21.

Cavalier des steppes
Un voyage parmi ceux qui m’inspirent le plus. Et pour cause : Nicolas Ducret a traversé l’Asie Centrale à cheval, du nord du 311x500_chargement_9782913955844Kazakhstan jusqu’à Kaboul. Un diaporama agrémenté de son récit oral nous emmène par-delà les steppes dans ces pays de peuples cavaliers. 
Son livre Cavalier des steppes à peine entamé, je me régale déjà et je sens que mon sommeil risque d’en pâtir quelques peu dans les jours qui viennent !

Un autre voyage à cheval au long cours, pour lequel je n’ai malheureusement pas pu assister à la projection : la Patagonie à cheval par Fanny Hubinet.

Itinéraires bis
Anne-Gaëlle Perrot et Cédric Duval ont voyagé pendant six mois en Amérique latine et en Asie du Sud-Est à la rencontre d’initiatives de tourisme durable, communautaire, écologique… 

Traversée de l’Himalaya
Après Alexandre Poussin et Sylvain Tesson, une autre traversée de l’Himalaya à pied, si ce n’est en intégralité du moins en grande partie (3 000 km). Celle de deux françaises parties à la rencontre des femmes de l’Himalaya, de la Kirghizie au Népal, en passant par la Chine, le Pakistan et l’Inde. 

America, la légende de l’Ouest
Remonter le Missouri puis traverser les Rocheuses pour rejoindre le Pacifique, telle était la mission de Lewis et Clark en 1804, après que Napoléon ait vendu la Louisiane aux Anglais. Deux siècles plus tard, Laurent Granier, Megan Son et Philippe Lansac remontent à leur tour le Missouri sur les traces de cette expédition fondatrice des Etats-Unis. Ils nous relatent leur aventure au travers d’un film de qualité et gorgé d’humour.

Voyager mieux avec moins
Pari de potes de lycée : partir. Pari tenu ! Partir avec trois fois rien, si ce n’est beaucoup d’énergie, de l’optimisme et la bonne étoile du voyageur. Partir à l’arrache, en stop, vers l’Afrique. Se retrouver à embarquer sur un bateau à Gibraltar… direction les Antilles ! Et continuer, de coup de tête en inspiration du moment, à travers les Caraïbes, l’Amérique centrale et l’Amérique du Nord. 
Un récit vivant, dynamique, drôle, présenté avec une réelle qualité narrative et agrémenté de photos et de vidéos. Sans compter l’accompagnement à la guitare. De Ice Free, rasta-man des Grenadines, à « l’avion-stop » sur le tarmac de l’ouest américain : nous partons avec eux, Nans et Guillaume.

Pour la petite histoire, je suis d’ailleurs tellement partie, suite à cette journée sous le signe du voyage qu’il m’aura fallu deux erreurs d’orientation dans le métro avant d’arriver à l’appart !

Des crêtes ardennaises à la cordillère des Andes
Dernier récit filmé – coup de coeur pour le weekend, celui de Fabien Ledecq et Marie Blerot qui ont traversé les Andes à vélo du nord-ouest argentin à Quito. Avec une préparation minimaliste.
J’ai particulièrement apprécié d’y retrouver quelques images des hautes vallées d’Equateur, l’Azuay sous le brouillard… Pensées à eux qui ont sillonné à vélo la route qui mène de Cuenca à Quito, route qui, pour l’avoir partiellement parcourue en bus, est TRES loin d’être adaptée pour des cyclistes !

Sur ce, j’aurais envie de reprendre la conclusion/interrogation de Nans et Guillaume :

Pourquoi ne pas partir maintenant ?

affiche partir autrement

Catégories : Ici et partout ailleurs | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.