Articles tagués : train

De Bucarest à Arad

Le train tant attendu entre enfin en gare. Je me joins à Micea, Sabi et Fabriz, trois jeunes de Bucarest qui se rendent à Deva pour un festival de musique techno. Je suis et mon intuition, et les conseils de mon interlocuteur du soir : éviter de voyager seul pour dissuader les éventuels pick-pockets. Voyage sans encombre, agrémenté d’une nuit de sommeil en discontinu comme il se doit, à bord d’un train du type de nos vieux trains Corail et qui mettra près de 11 heures à parcourir les quelques 600km jusqu’à Arad. Lever de soleil sur les Carpates méridionales, belles vallées verdoyantes dont les reliefs s’estompent à mesure que nous rejoignons la rivière Mureş. Les petits champs labourés à la charrue animale laissent place à de grandes étendues de colza en fleur.

Arad : je devrais passer les deux prochains mois juste à la sortie de la ville, dans le Parcul Natural Lunca Muresului (comprennez : parc naturel de la plaine inondable de la rivière Mureş).

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Escale à Venise, Acte II

DSCF4828Me voilà de retour dans la cité italienne, un mois après ma première escale, toujours sous le chaud soleil méditerranéen. Cette ville est belle, faite d’eau et d’architecture colorée. Il me faudra y revenir. En prenant le temps. Les déplacements n’y sont pas simples cependant, je dois m’y reprendre à plusieurs fois avant d’avoir le bon ticket et le bon bateau à destination de l’aéroport. Vol européen : vite embarquée !

L’arrivée à Roissy est plus compliquée : il me faudra plus d’une heure pour récupérer mon sac. Puis changer de terminal, prendre le RER (où je me surprend à demander mon chemin… en anglais !), grimper dans le métro… Je m’aperçois qu’il reste dix minutes avant le départ de mon train, je dois encore changer de métro et traverser la gare Montparnasse, avec mes 15 kilos sur le dos ! Je saute dans le TGV à l’instant où ses portes se referment. Un peu d’adrénaline pour la fin du voyage. J’arriverai à La Baule aux environs de minuit. Agréable sensation que d’être de retour à Piriac pour quelques semaines.

 

Catégories : Italie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Do viđenja Hrvatska

Jour du départ. Déjà. Je n’ai véritablement pas vu passer le mois à Beli. Nous sommes cinq à quitter le centre ce matin ; Quentin nous emmène à Cres. Nous avons juste le temps de partager un café en terrasse avec notre cuisto préféré avant qu’il ne reparte à ses occupations. Traversée pour Rijeka ; nous disons au revoir à Jessica, que je n’hésiterai pas à contacter le jour où je serai de passage à Londres… ou à Cape Town ! Nous nous retrouvons donc entre frenchies, Julie, Christelle et moi, à partager un resto croate et une énorme glace en terrasse avant de nous séparer. Discutons de cette belle expérience qui s’achève, des rencontres qu’elle nous a offertes. Bizarre d’être soudain au milieu de tout ce monde, dans tout ce bruit, étouffées par tous ces bâtiments. Quitter les deux sœurs ; émouvant.

À la gare routière, une petite mamie s’empresse de m’indiquer le bon quai, et m’ordonne presque de poser mon sac, avant de faire le coup à un routard australien. Do viđenja Hrvatska ! J’appréhendais un peu de reprendre la route. Difficulté à quitter Beli ? Envie de me poser ? Crainte de l’inconnu inhérent à tout voyage ? Une fois partie, je retrouve l’énergie qui me fait avancer. Le plus dur est bel et bien d’enfiler son sac à dos et de faire le premier pas. Le reste suit. Frontière slovène. Frontière italienne. Trieste. Je retrouve l’Australien à la sortie du bus, nous ferons la suite du voyage ensemble. Deux heures de train jusqu’à Venise.

DSCF3899bis.jpg

Catégories : Croatie | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

En route vers la Croatie !

Nouveau départ. Après une courte – et bien agréable – semaine en France, me re-voici déjà sur la route. Le train a quitté la gare à 5h30 ce matin après quelques déboires techniques qui nous valent du retard et un changement de TGV à Massy. Mais à cette heure matinale, tous semblent de bonne humeur et prennent l’évènement avec légèreté ; mon voisin marchande auprès du contrôleur un café gratuit. Traversée de la France, prés et forêts verdoyants sous ciel gris fer. À peine arrivée et déjà repartie. Peut-être est-ce un remède anti-déprime d’après Québec. Québec que j’aime tant, Québécois que j’aime trop… Repartir illico m’oblige à penser au jour le jour. Lyon. Le bus. Nous passons par Grenoble, traversons les Alpes jusqu’à la frontière italienne. Ma voisine, croate, me traduit les quelques instructions du conducteur. La route se poursuit, j’entame ma nuit.

En étant plus à l’est, je retrouve un soleil plus matinal : 4h30, les premières lueurs de l’aube pointent déjà. Je me réveille en Slovénie. Belle campagne verdoyante et vallonnée, maisons aux toits rouges. Frontière croate, frontière de l’UE. Les douaniers s’activent. Zagreb, 6 heures. Changement de bus. Je discute avec deux Australiennes en vacances, puis flashe sur le passeport de mon voisin : Canadien ! Villages de type méditerranéen (ou devrais-je dire, adriatique), montagnes boisées et baignées de soleil. Il fait chaud. Rijeka s’étend des hauteurs jusqu’au bord de mer. Toits de tuiles, façades claires, Adriatique bleue et limpide, forêt environnante, vêtements aux couleurs estivales et chatoyantes. Une heure de traversée jusqu’à Cres, l’Adriatique est d’huile. Je n’en verrai pas grand chose cependant, je n’ai pas le temps de m’asseoir que je dors déjà ! Cres : île couverte de forêt plongeant dans le bleu de la mer. Du moins pour sa partie nord. C’est Lana qui vient me chercher, nous arrivons à Beli après une bonne vingtaine de minutes sur une belle petite route sinueuse. Forêt, mer, relief, moutons blancs et noirs. Je fais la connaissance des membres de l’équipe et des trois volontaires présents au centre, Franz et Marin, Quentin, Sonia et Michelle.

Catégories : Croatie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.