Articles tagués : retour

La revedere România

Retour à Bucarest avec les Français rencontrés à Crişan. Maïté m’a invitée à passer avec eux ma dernière journée en Roumanie. Brève immersion dans le milieu expat’. J’ai passé une bonne partie de la nuit à chercher des oiseaux, jumelles au poing, me tournant en tous sens dans mon lit pour les observer. Le delta est encore dans ma tête.

Visite de la verrerie de Ploeşti, un peu au nord de Bucarest. Intéressant de voir les souffleurs de verre en action.

En fin d’après-midi, c’est avec bonheur que je retrouve Oana-Roua, mon hôte du mois d’avril. Nous bavardons autour d’un café ; le temps en sa compagnie passe trop vite. Elle s’apprête à se lancer pour un voyage de plusieurs mois à travers l’Asie, de Moscou au Vietnam. Dommage de ne pas avoir plus de temps à partager… une autre fois, peut-être !

Coup de speed dans l’aéroport, le bus tardait à arriver depuis le centre ville. Au moins, je n’aurai pas eu à attendre avant d’embarquer. Vol sans heurt, nous faisons route avec le soleil. Peu avant d’arriver à Paris, j’assiste à un coucher de soleil surréaliste au-dessus des nuages… Nous retrouvons le soleil quelques minutes plus tard sous la couche de nuages et descendons en même temps que lui pour un second coucher de soleil. Magie de l’instant.

Après une courte nuit parisienne chargée de l’excitation du retour, je m’installe dans le train et fait connaissance avec mon voisin, un prof de philo qui revient de deux ans d’enseignement au Niger. A la rentrée, il sera au Mozambique. Parlons d’horizons lointains et de cultures variées. Rarement le trajet a été aussi intéressant.

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Escale à Venise, Acte II

DSCF4828Me voilà de retour dans la cité italienne, un mois après ma première escale, toujours sous le chaud soleil méditerranéen. Cette ville est belle, faite d’eau et d’architecture colorée. Il me faudra y revenir. En prenant le temps. Les déplacements n’y sont pas simples cependant, je dois m’y reprendre à plusieurs fois avant d’avoir le bon ticket et le bon bateau à destination de l’aéroport. Vol européen : vite embarquée !

L’arrivée à Roissy est plus compliquée : il me faudra plus d’une heure pour récupérer mon sac. Puis changer de terminal, prendre le RER (où je me surprend à demander mon chemin… en anglais !), grimper dans le métro… Je m’aperçois qu’il reste dix minutes avant le départ de mon train, je dois encore changer de métro et traverser la gare Montparnasse, avec mes 15 kilos sur le dos ! Je saute dans le TGV à l’instant où ses portes se referment. Un peu d’adrénaline pour la fin du voyage. J’arriverai à La Baule aux environs de minuit. Agréable sensation que d’être de retour à Piriac pour quelques semaines.

 

Catégories : Italie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.