Articles tagués : Oriente

Puyo

DSCF9100Paisible bourgade de l’Amazonie équatorienne, Puyo constitue le point de départ d’un bon nombre de virées en forêt. Manquant de temps pour m’en offrir une seconde après la belle incursion avec Alexandra à Macas, je me contenterai de la visite des jardins botanique Las Orquideas et ethnobotanique Omaere (« la nature de la forêt » en langue waorani). Le premier ressemble moins à un jardin botanique qu’à un morceau de forêt équatoriale, et c’est tant mieux. Le second retiendra encore davantage mon attention puisqu’il ouvre la porte non seulement sur les plantes de la forêt mais aussi sur les peuples Shuar (connu chez nous sous le nom de Jivaro) et Waorani. J’y passe une agréable visite en compagnie d’un guide dynamique, porteur d’intéressants projets d’écotourisme intégrés au développement de sa communauté.

  DSCF9145 DSCF9123

DSCF9132 DSCF9124

DSCF9108-bis

Mon rapide passage dans l’Oriente m’aura laissé une forte impression, et surtout la sensation qu’il aura été trop bref. C’est ici, loin du tumulte de la Costa, que j’ai eu le meilleur ressenti dans mes échanges avec les habitants, que je me suis sentie le plus à l’aise. Relations plus apaisées, moins méfiantes, plus spontanées. Ajoutons à cela cette nature verdoyante et colorée qui explose littéralement, et enfin la richesse des cultures des ethnies de la selva, l’envie de rester un peu plus longtemps est bel et bien là. D’ailleurs, le jardin ethnobotanique Omaere accueille régulièrement des volontaires…

Pour plus d’infos sur le jardin Omaere : voir leur blog www.omaere.wordpress.com

DSCF9150

Le long du Rio Puyo, levons la tête. Les arbres sont habités par des aras bavards et colorés.

 

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , , | Poster un commentaire

Incursion à la découverte de l’Amazonie

7 heures. J’attends Alexandra, la guide rencontrée hier, devant son agence. A la minute où je suis entrée dans son bureau en quête d’informations, le courant est passé. Contact jovial. Je sens que cette journée va me plaire…

DSCF9008-bis

Cheval de bât dans la communauté Shuar de Nueva Esperanza

Le bus censé nous emmener dans la communauté Shuar d’où commence l’excursion ne vient pas ; nous prenons un taxi qui se transforme vite en taxi collectif. Après une demi-heure de route, nous voici à l’entrée de la communauté Shuar de Nueva Esperanza. Atmosphère où je me sens bien : mode de vie rural, végétation alentours, enfants rieurs… J’aime. Nous voici invitées pour le petit déjeuner chez le frère d’Alexandra… j’ai déjà pris le mien, mais ça ne se refuse pas. Réminiscences africaines ? Pas loin.

DSCF9013

Des vertes, et mûres !

Nous entamons la marche dans la forêt qui borde le village, jusqu’à atteindre la rive du rio Yuquipa que nous traversons en pirogue.

DSCF9049Sur l’autre rive, 30 hectares de forêt primaire protégée. Explosion de végétation. Nous marchons encore un peu dans ce décor grandiose qui me fait comprendre la passion de certains pour les forêts tropicales, avant d’arriver dans une clairière en bordure du rio.

Bienvenue dans la casa Shuar traditionnelle ! Bois, palme et terre battue. Et quelle fraîcheur à l’intérieur, quand dehors la température doit dépasser les 30°C ! Ciel bleu, soleil, chaleur… Nature époustouflante et calme si reposant. Perturbé seulement par le chant des oiseaux et par les rares avions qui survolent la forêt en direction des communautés les plus reculées, au-delà de la Cordillère du Cutucú. Tellement ressourçant !

DSCF9031

Casa Shuar traditionnelle

DSCF9035 DSCF9039

DSCF9027Poursuivons par une balade sur le thème des plantes comestibles et médicinales : sujet inépuisable dans une telle forêt ! Goûtons des fruits en tout genre dont je ne retiens pas les noms qu’Alexandra me donne en langue Shuar. J’ai un faible pour cette cousine de la canne à sucre qui produit une eau citronnée et sucrée : limonade en tige !

DSCF9059

Forêt primaire

Retour à la cabane où nous nous régalons d’un repas traditionnel : poulet, manioc, plantain… et surtout coeurs de palmier frais !

Le frère d’Alexandra nous rejoint pour une virée en pirogue sur le rio Yuquipa. Je suis aux anges. La confluence des rios Yuquipa et Chictimi forme une petite île de graviers où nous nous arrêtons le temps d’une baignade. Je crois rêver : je nage dans une rivière d’Amazonie ! Cela semble presque irréel.

DSCF9070

DSCF9096

DSCF9068-bis

Un enfant Shuar joue dans le rio Yuquipa.

Retour sur la terre ferme pour grimper la colline. D’en haut, superbe vue sur les forêt environnante. Océan de verdure.

DSCF9085

Barrant l’horizon, la cordillère du Cutucú

Nous rentrons vers la communauté, puis à Macas toujours en taxi collectif. Yuminsame Alexandra, pour cette journée inoubliable, l’une des meilleures de mes 6 mois passés en Equateur.

Cette expérience a donné lieu à un article publié dans le n°141 de Globe-Trotter Magazine, le magazine de l’association Aventure du Bout du Monde.

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

De Pangui à Zamora, l’Oriente

DSCF8021---Copie

Heliconia

Début de matinée dans la communauté Shuar de Pashkius. Petit village de bois en lisière de forêt amazonienne. Les quelques personnes qui nous accueillent sont bien sympathiques. Ici la municipalité tente insuffler un projet d’écotourisme communautaire afin de valoriser la culture shuar. Je suis là pour voir ce qu’il est possible de faire et si mon entreprise peut s’intégrer au projet. On nous souhaite la bienvenue en nous proposant la chicha de yuca, boisson fermentée au manioc préparée par les femmes. Servie dans une calebasse, cela me rappelle le tchouk béninois. Je pourrais me sentir bien ici, hormis peut-être les repas d’insectes !

DSCF7999---Copie

Village Shuar de Pashkius

Retour à Pangui en longeant le rio Nabegablé. Jungle : enfin la forêt amazonienne telle qu’on se l’imagine depuis Mowgli. Rio chargé de sédiments, pressé de se jeter dans le Zamora un peu plus loin.

DSCF8017---Copie

Rio Nabegablé

San Francisco. Un ami de Mario veut nous présenter son projet d’écotourisme chez lui, à la casa Nueva Esperanza. Un joli nom pour un bel endroit, mais je ne suis pas convaincue. Le bassin de « pêche sportive » est si densément peuplé qu’il suffirait d’y plonger une casserole pour en retirer le repas du soir… Tisane de coca : puissant coupe-faim ! DSCF8041---Copie

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Sur la route de l’Oriente

Départ de Cuenca. La Sierra s’étend entre les Cordillères Occidentale et Orientale. Magnifique vallée vallonnée, cernée de sommets de plus de 3 000 mètres. Verdoyante, parsemée d’habitations qui s’espacent à mesure qu’on s’éloigne de Cuenca.

DSCF7929

Puya

Sigsig. Charmant bourg de montagne avec un marché coloré et des femmes en tenue traditionnelle qui tissent les fameux panamas (chapeaux de paille). Je regrette déjà de ne pas passer plus de temps dans la Sierra, à parcourir ses versants et à découvrir ses villages. Majestueux paysages.

Passons un col à 3 400 mètres. La végétation change radicalement. Herbacées dominées par les puyas, grandes broméliacées aux fleurs bleues. Nous nous y arrêtons un peu. La tête tourne légèrement : altitude ?

 

DSCF7930---Copie
DSCF7983Entamons la descente vers l’Oriente. Début d’Amazonie. Non pas la jungle telle qu’on peut l’imaginer, mais des falaises de roche noire couvertes de mousses et plantes rupicoles, dont de nombreuses orchidées. Nous nous arrêtons de temps à autre pour les observer. A mesure que nous perdons de l’altitude, la végétation se densifie, les reliefs s’adoucissent. Les arbres apparaissent. Pause du midi à Matanga, joli village. Ecoliers en uniforme dans l’unique rue pavée. Encore 3 heures de piste avant Pangui où nous passons la nuit chez un frère de Mario.

DSCF7963---Copie

DSCF7971---Copie

DSCF7985---Copie

DSCF7969---CopieDSCF7992---Copie

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Un commentaire

Propulsé par WordPress.com.