Articles tagués : Guayaquil

Guayaquil by night

Quelques photos de Guayaquil prises hier en début de soirée. En Equateur, le soleil ne se couche pas. Il tombe. Et le jour fait place à la nuit d’un coup, presque sans transition.

DSCF8422---Copie

Cathédrale de Guayaquil

DSCF8423

Monument sur le Malecon 2000, la promenade aménagée sur les bords du fleuve Guayas et fierté urbaine

DSCF8424---Copie

Le Rio Guayas

DSCF8430---Copie

Quartier de Las Peñas

DSCF8453---Copie

Las Peñas

DSCF8436---Copie

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Al Parque historico de Guayaquil

Le Parc historique de Guayaquil, agréable bouffée de verdure en bordure de la ville.

DSCF8341---Copie DSCF8358---Copie DSCF8364---Copie DSCF8382---Copie DSCF8384---Copie DSCF8394---Copie

 

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

De Guayaquil à Cuenca

C’est parti pour une dizaine de jours sur le terrain, dans le sud du pays entre Andes et Amazonie. Cela fait trois semaines que je suis arrivée et je commençais à bouillir d’impatience.

Sortie de Guayaquil en traversant le Rio Guayas. La route file, quasiment en ligne droite vers les montagnes qui se dressent à l’horizon. Zone humide, vaches les pieds dans l’eau et grandes aigrettes. Le bus commence à serpenter et à grimper en douceur. La végétation explose. « Luxuriance » suffit à peine pour la décrire. Versants abrupts de roche volcanique noire que dévalent des cascades nombreuses. Ici et là, quelques fleurs aux couleurs écarlates ponctuent la verdure. Vallées si profondes qu’elles paraissent sans fin. Ce paysage aux allures de commencement du monde me prend aux tripes comme le faisaient les immensités bleues et blanches du St-Laurent. Bref échange avec ma voisine cuencaña. La route chaotique disparaît régulièrement pour laisser place à une piste de graviers parfois inondée. Bus-cross. Sur les bords de route, de petits chevaux attendent leur cavalier. Nous passons un col à près de 4 000 mètres et nous redescendons sur l’autre versant de la Cordillère Occidentale. Cuenca apparaît, avec ses toitures de tuile rouge.

J’attends Mario à la gare routière, après quelques déboires téléphoniques. Femmes en tenue traditionnelles qu’on croirait sorties tout droit des articles de Géo – à moins que ce ne soit l’inverse. Mario sera mon guide pour la semaine qui vient. Petit bonhomme tout en gentillesse qui m’accueille dans sa famille. Je m’entends à merveille avec ses filles. Cette semaine loin de Guayaquil et des francophones va me faire du bien.

Les Equatoriens sont très catholiques, aussi je suis invitée à la messe pour célébrer la Semaine Sainte. La religion : soit je mens en me disant « un peu » catholique, soit je m’apprête à me lancer dans un vaste débat sur l’athéïsme face à une incompréhension générale… Et puis voyager, c’est aussi partager la vie de ses hôtes. Expérience qui me confirmera, s’il en était besoin, mon aversion religieuse (indépendamment du fait de croire ou non en un dieu). Ecouter la « bonne parole » d’un curé derrière une représentation du Christ sur sa croix qui ne fait que me rappeler les horreurs comises au nom de la religion… Je ne peux pas. Mes pensées retrouvent la route parcourue ce jour avant de s’évader vers un ailleurs qui n’aurait probablement rien à faire dans une église…

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Llegada en Ecuador

Voici bientôt deux semaines que je suis arrivée en Equateur, après plus de 24 heures de voyage. L’Amérique du Sud, ça se mérite ! Vol Paris – Bogota aux côtés d’une mamie française aux cheveux couleur orange sanguine, très gentille mais un peu trop bavarde. Je crois que même lorsque je dormais elle ne s’arrêtait pas de parler. Traversée de l’Atlantique, totalement dégagé d’un bout à l’autre, survol de Porto Rico et des Caraïbes. Prêts à décoller de Bogota après une longue escale, je m’endors de suite. Au réveil, j’ai la curieuse sensation de ne m’être même pas aperçue du décollage et de l’atterrissage. Et pour cause : nous sommes revenus à notre point de départ ! On nous demande de redescendre de l’avion… nous ne ré-embarquerons que plusieurs heures plus tard. Arrivée à Guayaquil, il est presque 4 heures du matin.

L’intégration à la vie équatorienne se passe bien. J’apprend l’espagnol, doucement mais sûrement. Pas facile, avec tous ces francophones (Français et Camerounais) au bureau et à la maison. La casa, c’est un peu l’auberge espagnole : nous sommes une petite dizaine de collègues à vivre ici, Equatoriens, Péruvien, Camerounais et Français. Génial. Nous travaillons beaucoup, mais l’ambiance au bureau est très agréable et le boulot super intéressant. Pour l’instant je ne connais vraiment que mon quartier, mais j’ai hâte de visiter davantage la ville et ce pays qui paraît magnifique, entre la Costa, les Andes, l’Amazonie… et les Galapagos !

Samedi soir, nous nous sommes arrêtées saluer la voisine. Nous nous sommes vite retrouvés avec une grosse assiette de paëla dans les mains ! Ah oui, ici nous mangeons du riz, du riz et encore un peu de riz. Mais il y a tellement de fruits et légumes différents que nous mangeons rarement la même chose. C’est super, ce pays où la végétation pousse à foison. Toujours est-il qu’en voulant repartir de chez la voisine, elle nous a « attrapées » pour une séance de salsa qui s’est un peu éternisée… A quand la prochaine ?

Question faune, mon observation du moment se limite à quelques oiseaux très colorés que je suis bien incapable d’identifier sans document de référence. Les amateurs de papillons auraient aussi de quoi se régaler. J’ai vu mon premier iguane hier, tranquillement installé dans un jardin public.

Pas de photos pour l’instant, j’aime autant ne pas trop me promener avec mon appareil dans les rues de Guayaquil.

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.