Articles tagués : ferry

De Patras à Kalamaki

Mes premiers pas sur le sol grec ne sont pas très aisés. Si le croate était difficile à déchiffrer, le grec se rapproche de l’impossible, et les gens dans la rue ne parlent pas anglais. Apprentissages du voyage !

Kyllini. Descendre du bus, monter dans le ferry. Une heure de traversée pour Zakynthos. Peu avant d’arriver, des cris d’enfants me sortent de ma torpeur. Pas besoin d’en comprendre les paroles : des dauphins ! Cadeau de la mer pour clore le voyage. Remonter dans le bus jusqu’à la gare routière… et changer de bus, encore.

Kalamaki, 14 heures, 39°C ! N’ayant pas réussi à joindre le camp par téléphone, j’entre dans une épicerie pour demander mon chemin. J’en ressors rapidement un plan dans les mains… et quelques kilomètres à parcourir à pied. Coup de pouce précieux, une fille en scooter s’arrête à ma hauteur et propose de m’emmener. Arrivée au camp de base, je m’installe et fais connaissance avec les volontaires. Grosse équipe, presque tous Britanniques. Deux Israéliens et une Espagnole : en voilà au moins quelques uns que je n’aurai pas à faire répéter pour les comprendre !

Catégories : Grèce | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Traverser l’Adriatique

17 heures. Le ferry quitte le quai. Nous traversons Venise à bord de ce bateau plus haut que les immeubles. Impressionnante démesure. De l’eau et des embarcations partout, circulant en tous sens sous le chaud soleil italien. Je m’allonge à l’ombre sur le pont… et m’endors immancablement. Je pense aux deux soeurs qui doivent être arrivées chez elles, et se régaler du festin commandé à leur mère. Petite pincée au coeur quand je m’aperçois que je capte le réseau croate. Une fois le soleil couché, je ne tarde pas à me glisser dans mon duvet et à m’endormir, la tête dans les étoiles.

Quoi de mieux qu’être réveillée par les premiers rayons du soleil, au beau milieu de l’Adriatique ? Journée passée à buller sur le pont : on fait pire moyen de transport ! Début d’après-midi, premiers bouts de terre depuis hier : deux îles, que j’imagine appartenir à l’Albanie. Nous arrivons à Igoumenitsa en fin de journée, le soleil dans le sillage. Corfou, seconde escale. Le ciel se teinte de magnifiques couleurs. Il fait nuit quand nous repartons, je m’installe comme hier pour quelques précieuses heures de sommeil.

4 heures, me voici en Grèce ! Les premières lueurs du jour pointent à l’horizon. Je commence à chercher la gare routière, mais sans personne dans les rues pour me l’indiquer c’est peine perdue. J’attendrai deux heures supplémentaires dans le hall de la gare maritime, de quoi laisser à la ville le temps de se réveiller. Mon voisin m’indique la direction à suivre : « Go, go, go and left ». Pas tout près, visiblement ! Je galère un peu pour trouver la fameuse gare routière, dont la devanture de la boutique ressemble à celle d’une agence touristique comme toutes les autres de la rue principale de Patras.

Catégories : Croatie, Grèce, Italie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.