Articles tagués : Cuenca

Cuenca, prise 3

DSCF8979Nouvelle matinée à Cuenca, sous un chaud soleil qui se fait apprécier. Toujours cette ville calme, propre, avec peu de circulation et un centre à taille humaine… appréciable après le tumulte guayaquileño.

DSCF8991-bis

DSCF8982

rue du centre historique de Cuenca

Publicités
Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Cuenca

Je n’avais pas pris le temps de la visiter en avril. C’est désormais chose faite. Celle qui dispute à Quito le titre de plus belle ville d’Équateur est effectivement magnifique. Plein centre ville de la troisième agglomération du pays (plus de 600 000 habitants), et pourtant on se croirait dans un grand village. Rues pavées, maisons colorées, circulation relativement faible. Le tout sous un beau soleil qui se fait fortement apprécier, car les nuages ont malheureusement tendance à s’accrocher aux sommets alentours.

DSCF8541

Catedral Vieja

DSCF8550

Détail de la Catedral Nueva

DSCF8548

Parque Calderón

copia-de-DSCF8561

Artisans sur le Puente Roto

Copia-de-DSCF8572

Site inca de Pumapango

Copia-de-DSCF8575Le Museo del Banco Central comporte une section ethnographie particulièrement bien conçue : scènes de la vie quotidienne de différentes ethnies de la Costa, de la Sierra et de l’Oriente. Vivant et coloré. Ce musée est construit sur le site inca de Pumapungo, deuxième d’Équateur en importance, dont l’essentiel des ruines a été conservé.

Copia-de-DSCF8565

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Feria de Cuenca

DSCF8184---Copie12 avril : anniversaire de la fondation de Cuenca. Alors tout le weekend, c’est la feria. Nous allons y faire un tour avec la famille de Mario. Quelques produits d’artisanat local et surtout, des chevaux. De superbes chevaux de race paso peruano, avec leurs allures si particulières. Petits chevaux tout en rondeur aux robes des plus variées. Je pourrais y passer la journée ! Déjeuner dans un « maquis » tenu par des Afro-Equatoriens. S’il y avait une Afrique hispanophone, elle ressemblerait sans doute à ça.

DSCF8187---Copie

DSCF8203---Copie

DSCF8195---Copie

Fillette cuencaña

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Loja, Cuenca

Départ matinal de Loja. En attendant je bavarde avec Alex, le réceptionniste de l’hôtel, dans la mesure que me le permet mon espagnol encore limité.

La route de la Sierra défile. Nous dépassons plusieurs cavaliers qui me laissent envieuse et rêveuse. De même pour les deux motards que nous croisons ; ils descendent du Canada jusqu’au sud chilien. Un jour, qui sait…

Saraguro : autre ville de la Sierra où j’aurais aimé passer plus que quelques minutes. Saraguritos en habits traditionnels ; ce sont les descendants des derniers Incas d’Equateur. Je fais la connaissance du cinquième frère de Mario (il sont dix en tout !), il guide des touristes sud-africains dans la visite de sa ville. Pas évident de jongler entre espagnol et anglais !

Majestueux paysages de la Sierra. Hautes montagnes et vallées verdoyantes. Nous arrivons à Cuenca vers midi et retrouvons la famille de Mario. Après-midi tranquille après cette semaine de vadrouille.

DSCF8179---Copie

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Sur la route de l’Oriente

Départ de Cuenca. La Sierra s’étend entre les Cordillères Occidentale et Orientale. Magnifique vallée vallonnée, cernée de sommets de plus de 3 000 mètres. Verdoyante, parsemée d’habitations qui s’espacent à mesure qu’on s’éloigne de Cuenca.

DSCF7929

Puya

Sigsig. Charmant bourg de montagne avec un marché coloré et des femmes en tenue traditionnelle qui tissent les fameux panamas (chapeaux de paille). Je regrette déjà de ne pas passer plus de temps dans la Sierra, à parcourir ses versants et à découvrir ses villages. Majestueux paysages.

Passons un col à 3 400 mètres. La végétation change radicalement. Herbacées dominées par les puyas, grandes broméliacées aux fleurs bleues. Nous nous y arrêtons un peu. La tête tourne légèrement : altitude ?

 

DSCF7930---Copie
DSCF7983Entamons la descente vers l’Oriente. Début d’Amazonie. Non pas la jungle telle qu’on peut l’imaginer, mais des falaises de roche noire couvertes de mousses et plantes rupicoles, dont de nombreuses orchidées. Nous nous arrêtons de temps à autre pour les observer. A mesure que nous perdons de l’altitude, la végétation se densifie, les reliefs s’adoucissent. Les arbres apparaissent. Pause du midi à Matanga, joli village. Ecoliers en uniforme dans l’unique rue pavée. Encore 3 heures de piste avant Pangui où nous passons la nuit chez un frère de Mario.

DSCF7963---Copie

DSCF7971---Copie

DSCF7985---Copie

DSCF7969---CopieDSCF7992---Copie

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Un commentaire

De Guayaquil à Cuenca

C’est parti pour une dizaine de jours sur le terrain, dans le sud du pays entre Andes et Amazonie. Cela fait trois semaines que je suis arrivée et je commençais à bouillir d’impatience.

Sortie de Guayaquil en traversant le Rio Guayas. La route file, quasiment en ligne droite vers les montagnes qui se dressent à l’horizon. Zone humide, vaches les pieds dans l’eau et grandes aigrettes. Le bus commence à serpenter et à grimper en douceur. La végétation explose. « Luxuriance » suffit à peine pour la décrire. Versants abrupts de roche volcanique noire que dévalent des cascades nombreuses. Ici et là, quelques fleurs aux couleurs écarlates ponctuent la verdure. Vallées si profondes qu’elles paraissent sans fin. Ce paysage aux allures de commencement du monde me prend aux tripes comme le faisaient les immensités bleues et blanches du St-Laurent. Bref échange avec ma voisine cuencaña. La route chaotique disparaît régulièrement pour laisser place à une piste de graviers parfois inondée. Bus-cross. Sur les bords de route, de petits chevaux attendent leur cavalier. Nous passons un col à près de 4 000 mètres et nous redescendons sur l’autre versant de la Cordillère Occidentale. Cuenca apparaît, avec ses toitures de tuile rouge.

J’attends Mario à la gare routière, après quelques déboires téléphoniques. Femmes en tenue traditionnelles qu’on croirait sorties tout droit des articles de Géo – à moins que ce ne soit l’inverse. Mario sera mon guide pour la semaine qui vient. Petit bonhomme tout en gentillesse qui m’accueille dans sa famille. Je m’entends à merveille avec ses filles. Cette semaine loin de Guayaquil et des francophones va me faire du bien.

Les Equatoriens sont très catholiques, aussi je suis invitée à la messe pour célébrer la Semaine Sainte. La religion : soit je mens en me disant « un peu » catholique, soit je m’apprête à me lancer dans un vaste débat sur l’athéïsme face à une incompréhension générale… Et puis voyager, c’est aussi partager la vie de ses hôtes. Expérience qui me confirmera, s’il en était besoin, mon aversion religieuse (indépendamment du fait de croire ou non en un dieu). Ecouter la « bonne parole » d’un curé derrière une représentation du Christ sur sa croix qui ne fait que me rappeler les horreurs comises au nom de la religion… Je ne peux pas. Mes pensées retrouvent la route parcourue ce jour avant de s’évader vers un ailleurs qui n’aurait probablement rien à faire dans une église…

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.