Articles tagués : chevaux

Une saison sur les rives du lac de Montbel

Peu de voyages ces temps-ci même si l’envie est toujours présente, mais peut-être est-ce aussi parce que je me régale à découvrir et faire découvrir mon coin de pays… Chaque jour me prouve que je ne l’ai pas choisi au hasard.

unnamed

Cheval et Nature

Cet été je poursuis ma formation ATE au Centre équestre de Léran avec la partie pratique. Pour la saison, les chevaux quittent les écuries et s’installent dans la forêt, sur les rives du lac de Montbel qui offre un excellent terrain de jeu entre Aude et Ariège pour des balades d’une heure à la demi-journée et un point de départ pour des randonnées de plusieurs jours.

Pour le cadre : un lac de 600 hectares aux couleurs de lac canadien où il fait bon se baigner (y compris avec les chevaux), les Pyrénées en arrière-plan, et une belle forêt de feuillus fort appréciée par temps chauds.

Une bonne équipe avec une alternance de nuits sur place en caravane et la proximité avec d’autres voisins saisonniers me rappellent que j’aime ce rythme de la saison estivale, entre journées de travail bien remplies et atmosphère humaine détendue qui ferait presque croire à des…

Voir l’article original 72 mots de plus

Catégories : France, Midi-Pyrénées | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Aller et retour au pays de Sault

10989098_10153071109202768_7158506217634158871_n - Copie

Jour 1 : Léran – vallée de l’Hers – plateau de Sault – Espezel

Nous sommes entre Aude et Ariège, les Pyrénées coiffées de leur chapeau hivernal ponctuent l’horizon. Reliefs ici arrondis, là plus aigus, l’œil habitué reconnaît les montagnes et les nomme une à une. Le dôme blanc légèrement sur notre droite, c’est le plateau de Languerail. Après-demain, après deux jours de chevauchée, nous y serons. Pour le moment, de chemins boisés en bordures de champs nous mettons cap au sud à travers la campagne ariégeoise, sous un soleil presque printanier. Le rythme s’installe, les chevaux se posent. Mes pensées vont et viennent, tantôt captent les sensations de l’instant présent, tantôt vagabondent. De vieux désirs de voyage à cheval refont surface.

Après une journée à monter progressivement, nous débouchons le plateau de Sault, vaste étendue parsemée de neige. Le galop s’impose.

 

10516695_10153065075197768_5460911073790375144_n

Jour 2 : Espezel – forêt domaniale de la Plaine-Comus – plateau de Languerail – Espezel

Notre deuxième journée se fait en boucle au départ du gîte d’Espezel, à travers la forêt domaniale de la Plaine-Comus. Contrées sauvages à dominance de conifères qui ne sont pas sans me rappeler certains paysages québécois. L’épaisseur de neige nous empêche d’atteindre le sommet du Pas de l’Ours (1517 m), les chevaux enfoncent et progressent péniblement. Nous déjeunons près d’une cabane de l’ONF puis nous rejoignons à travers bois le plateau de Languerail enneigé que nous descendons à pieds avant de se remettre en selle pour un galop apprécié de tous, chevaux comme cavaliers.

IMG_1916 - Copie

IMG_1955 - Copie

Jour 3 : Espezel – forêt domaniale de Coume Frède-Picaussel – Puivert

Le temps de nourrir les chevaux et de prendre le petit déjeuner, la pluie du réveil s’est transformée en une neige aux flocons lourds et humides qui ne nous lachera pas de la journée. Les voilà, les conditions hivernales ! Nous quittons le plateau de Sault dans les environs de Montplaisir et descendons dans la forêt qui nous abrite un peu. La présence du refuge ONF du Maquis se fait apprécier pour une pause déjeuner au sec avant de repartir sous la neige qui tombe de plus belle. La météo s’adoucit aux abords de Puivert que nous traversons jusqu’au gîte.

IMG_1966 - Copie

10982346_10153065074097768_7710933587514684529_n

Bichoco, mon compagnon de route

 

Jour 4 : Puivert – lac de Montbel – Léran

De Puivert, nous rejoignons les rives du lac de Montbel où nous déjeunons et arrivons à Léran en milieu d’après-midi sous un ciel nettoyé par le vent.

Catégories : France, Midi-Pyrénées | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Lunca Mureşului : semaine 5

DSCF0228--2-Gabi a pu rencontrer le dirigeant de l’école d’équitation de Zădăreni. Du coup, aujourd’hui c’est balade à cheval dans le parc ! Anton est francophone, il est le descendant d’une famille princière ukrainienne et vit principalement grâce à des logements en location à Arad. Cela lui permet d’élever des chevaux par passion, la petite école n’étant pas vraiment rentable car peu de gens ici ont à la fois la culture et les moyens de se payer des cours d’équitation. De Zădăreni, nous longeons la Mureş en y faisant une halte pour mettre les sabots dans l’eau et continuons jusqu’au monastère de Bodrog avant de revenir à travers champs. Belle balade sous un chaud soleil en compagnie d’un gaillard bien intéressant et de sa femme toute aussi joviale.

Nous sommes une fois de plus retournés dans la zone protégée de Zădăreni avec Ovidiu et nous y avons récupéré les appareils photos et caméras que nous avions posés devant les terriers la semaine passée. Surprise au visionnage : ce ne sont pas des blaireaux qui habitent là, mais une famille de renards ! Une biche est également passée par là.

PICT0072--2- PICT1418--2-

Il y a des orages quasiment tous les soirs depuis que la chaleur s’est installée. L’un d’eux a dessiné un superbe arc-en-ciel en forêt, juste sous les premières branches. Magie de l’instant.

DSCF0259--2-

Chevaux-6859---CopieNous sommes aussi retournés monter au haras d’Arad avec Gabi. Toujours le même plaisir que de partager ma passion, qui plus est avec ce biologiste qui vient d’être piqué par le virus cheval.

Déjà le mois de juin. Une fois de plus, le temps passe trop vite. Dans une vingtaine de jours je referai mon sac pour visiter quelques bouts de Roumanie avant de rentrer. Une fois de plus, je suis partagée entre l’envie d’aller voir plus loin (et même, celle de passer l’été à Piriac) et l’attachement à cet endroit où je me sens bien et surtout à certaines personnes. Je retrouve ce paradoxe du voyageur qui m’anime depuis maintenant plusieurs années mais que je n’avais pas réellement éprouvé l’an dernier. Je m’aperçois que je hais toujours autant les départs.

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Lunca Mureşului : semaine 4

DSCF0198--2-Inspiration du weekend : et si le parc pouvait proposer des promenades à cheval ? J’y ai pensé en montant au haras. Seulement le haras est à une petite dizaine de kilomètres du parc, et surtout les chevaux sont loin d’être adaptés pour ce genre d’activité. Je me souviens être passée devant une petite école d’équitation à Zădăreni, sur l’autre rive… J’y retourne donc aujourd’hui en espérant que quelqu’un puisse répondre à mes questions. Une petite heure de vélo aller-retour sous ce chaud soleil devenu estival. Personne… Je retenterai plus tard.

Le soir même, Gabi se rend à Zădăreni et propose de m’accompagner à l’écurie. Pas plus mal d’avoir un interprète ! Seul un employé est présent ; il nous donne le numéro de téléphone des dirigeants. Affaire à suivre…

Aurais-je fait l’erreur de glisser à Gabi que la ţuica que j’ai testée jusqu’à présent est moins forte que le sodabi béninois ? Toujours est-il que je n’ai plus le choix : goûter les trois qu’il a en réserve ! Avec modération certes, mais juste assez pour me réveiller en sursaut à 4 heures du matin en me demandant où je suis… Tout va bien.

 

Retour dans la zone protégée de Zădăreni avec Ovidiu. Cette fois nous parvenons à déterminer le tracé complet du nouveau sentier d’interprétation, Je ne verrai plus jamais un sentier de la même façon maintenant que je commence à avoir un aperçu du travail nécessaire à leur création !

Nous posons au passage deux appareils photos et une caméra devant les terriers découverts la semaine passée, en espérant récupérer quelques images intéressantes…

DSCF0206--2-De Şeitin à Nădlac, je devrais en avoir pour trois bonnes heures de marche sur la digue qui délimite la bordure nord du parc, à répertorier les espèces d’oiseaux observés en chemin. Je me demande si Gabi a déjà suivi ce parcours… parce que ce n’est pas trois mais cinq heures dont j’aurai eu besoin pour couvrir la distance ! Marcher au soleil en ligne quasi droite et sans repères particuliers… les joies de la plaine ! Etrange sensation de marcher sans avancer, dans un décor qui évolue au ralenti. Tout ça pour peu d’oiseaux d’intérêt, hormi un martin-pêcheur, un faucon kobez et quatre pies grièches rose. Qu’importe ! Peu avant Nădlac, une voiture me double et me propose de me déposer en ville. C’est gentil, mais je préfère marcher. Un peu plus loin, je pourrais rejoindre rapidement la nationale depuis laquelle je pourrai rentrer. Mais non, je continue encore un peu, même si les oiseaux ne sont pas de la partie. Jusqu’au bosquet, jusqu’au virage, je repousse le point d’où je vais arrêter. Qu’est-ce qui me pousse à marcher ainsi ? Une énergie qui me soufflerait de continuer encore et encore… Un pas après l’autre. Toujours plus loin. Pensées pour Marion rendue quelque part en Hongrie.

DSCF0214--2-

Je finis par quitter la digue et rejoindre la route pour rentrer en stop. Challenge : quitter Nădlac avant 18 heures, il est 17h50. Une voiture de flics s’arrête à ma hauteur. De unde vine ? De Şeitin, pe jos. Merg la Arad (D’où  tu viens ? De Şeitin, à  pied, je vais à Arad). Regard interloqué. Papiers ? Ah, frantuzuaica ! Ils me reposent la même question en anglais, ma réponse reste la même. J’arrive de Şeitin à pied et je rentre à Arad en stop. Cela est si étrange ? En discutant plus tard avec un ami, je m’apercevrai qu’il y a en fait une bonne vingtaine de kilomètres entre Şeitin et Nădlac… Je tends le pouce, une voiture ne tarde pas à s’arrêter. 17h58, Nădlac est derrière moi. Challenge tenu ! Mon chauffeur connait même un peu de français, son fils habite à Paris. Il propose de me déposer où je souhaite. Je ne sais pas pour quelle raison, sur un coup de tête je lui demande de me laisser en centre ville… ou comment ajouter plus d’une heure et demie de marche supplémentaires.

 

Animaux--2--5175Les deux fouines vont bien, elles ont été installées dans une grande cage dans le garage et commencent à manger de la viande. La question de leur remise en liberté risque d’être problématique, il n’est pas impossible qu’elles se soient trop habituées à l’homme…

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Lunca Mureşului : semaine 3

DSCF0102bisC’est parti pour une nouvelle aventure animalière : deux fouines orphelines nous ont été amenées au Centre. Elles doivent avoir environ 1 mois, pas plus. Biberon toutes les 4 heures, y compris la nuit pour les premiers temps. Comme je suis la seule à habiter sur place, c’est moi qui m’en charge. Avec plaisir, cela me rappelle mes nombreuses histoires de chats. Je craignais qu’elles ne soient effrayées par les humains, mais elles doivent être encore trop petites pour ça car elles se font vite à leur nouvel environnement. Peut-être trop, cela risque de devenir compliqué pour les relacher dans la nature quand elles en auront l’âge, ce qui serait tout de même la meilleure option.

DSCF0108bisJournée sur le terrain dans la zone protégée de Zădăreni, pour déterminer le tracê et l’implantation des panneaux du nouveau sentier d’interprétation. Facile à dire ! Et même pas si compliqué au début… Mais quand il s’agit de revenir de la berge en faisant une boucle, sans croiser le tracé aller et le tout bien sûr dans une belle forêt (garnie d’orties), les choses se corsent ! Il nous faudra revenir un autre jour pour terminer. Une piste bien nette, probablement de chat sauvage. Un peu plus loin, des terriers que nous suposons être ceux de de blaireaux d’Europe. DSCF0141bisRetour en vélo agrémenté d’une belle glissade dans la boue. L’avantage, c’est qu’elle amortit la chute !

DSCF0110bis Chevaux-6898bisLa super nouvelle de la semaine, c’est que je peux monter à cheval gratuitement et à volonté : je ne vais pas m’en priver ! Enfin ce sera pour les journées sans sortie sur le terrain, parce qu’une grosse heure de vélo aller-retour plus le temps en selle après avoir crapahuté en forêt ou descendu la rivière en canoe… Il s’agit en fait du haras national d’Arad. L’emplacement, ancienne piste d’aviation de l’armée (ici les haras dépendent de l’armée) au milieu d’une zone commerciale, et surtout l’état des bâtiments pourraient laisser présager le pire, mais heureusement les chevaux sont en excellente condition. On me confie Mendoza, étalon lipizzan respectueux et froid (presque trop par rapport aux petits chevaux énergiques auxquels je suis plus habituée). Cheval presque uniquement attelé, pour tracter droit, qui ne connait visiblement pas l’incurvation… Au moins il n’est pas difficile de trouver une piste de travail, mais en un mois je ne m’attends pas à des miracles. J’ai pu partager avec bonheur ma passion avec Gabi et sa fille, et avec Cristian.

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , , , , , , | Poster un commentaire

Baños

Baños, petite ville des Andes sur leur versant oriental, au pied du volcan Tungurahua qui nous envoyait ses cendres jusqu’à Guayaquil il y a quelques semaines. Ville touristique entre ses thermes et les départs des nombreuses activités de pleine nature. Montagne escarpée et verdoyante aux influences tropicales. La selva n’est pas loin.

DSCF9274

DSCF9312-bis

 

Je ne résiste pas à l’appel d’une virée à cheval, à la découverte de ce bout de montagne andine et des petits chevaux locaux à l’allure si particulière, le paso.

DSCF9294

  DSCF9281 DSCF9286  

DSCF9280

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Feria de Cuenca

DSCF8184---Copie12 avril : anniversaire de la fondation de Cuenca. Alors tout le weekend, c’est la feria. Nous allons y faire un tour avec la famille de Mario. Quelques produits d’artisanat local et surtout, des chevaux. De superbes chevaux de race paso peruano, avec leurs allures si particulières. Petits chevaux tout en rondeur aux robes des plus variées. Je pourrais y passer la journée ! Déjeuner dans un « maquis » tenu par des Afro-Equatoriens. S’il y avait une Afrique hispanophone, elle ressemblerait sans doute à ça.

DSCF8187---Copie

DSCF8203---Copie

DSCF8195---Copie

Fillette cuencaña

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.