Articles tagués : avion

La revedere România

Retour à Bucarest avec les Français rencontrés à Crişan. Maïté m’a invitée à passer avec eux ma dernière journée en Roumanie. Brève immersion dans le milieu expat’. J’ai passé une bonne partie de la nuit à chercher des oiseaux, jumelles au poing, me tournant en tous sens dans mon lit pour les observer. Le delta est encore dans ma tête.

Visite de la verrerie de Ploeşti, un peu au nord de Bucarest. Intéressant de voir les souffleurs de verre en action.

En fin d’après-midi, c’est avec bonheur que je retrouve Oana-Roua, mon hôte du mois d’avril. Nous bavardons autour d’un café ; le temps en sa compagnie passe trop vite. Elle s’apprête à se lancer pour un voyage de plusieurs mois à travers l’Asie, de Moscou au Vietnam. Dommage de ne pas avoir plus de temps à partager… une autre fois, peut-être !

Coup de speed dans l’aéroport, le bus tardait à arriver depuis le centre ville. Au moins, je n’aurai pas eu à attendre avant d’embarquer. Vol sans heurt, nous faisons route avec le soleil. Peu avant d’arriver à Paris, j’assiste à un coucher de soleil surréaliste au-dessus des nuages… Nous retrouvons le soleil quelques minutes plus tard sous la couche de nuages et descendons en même temps que lui pour un second coucher de soleil. Magie de l’instant.

Après une courte nuit parisienne chargée de l’excitation du retour, je m’installe dans le train et fait connaissance avec mon voisin, un prof de philo qui revient de deux ans d’enseignement au Niger. A la rentrée, il sera au Mozambique. Parlons d’horizons lointains et de cultures variées. Rarement le trajet a été aussi intéressant.

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

De Piriac à Bucarest

Météo estivale comme depuis le début de ce mois d’avril. A cela s’ajoute l’ambiance de vacances propre à Piriac et à la Presqu’île en plein été. Sur la route des marais aussi, c’est l’été.

Trajet de Nantes à Paris en covoiturage, avec des co-équipiers peu bavards mais sympas. La route file. Soirée parisienne avec Julie, que ne reverrai sans doute pas avant plusieurs mois. Fin de soirée dans le petit havre de paix de la rue Linée. Je passe la matinée du lendemain à Paris, principalement à éplucher le Routard Roumanie en long, en large et en travers. Je commence surtout à m’impatienter. Vite, que le véritable voyage commence !

 

L’avion décolle à l’heure. Mes voisins, comme peut-être bien le tiers des passagers, sont des athlètes de l’équipe roumaine de qwan ki do. Ils reviennent chargés de médailles des Championnats du Monde qui se tenaient à Rabat. Si tous les Roumains sont aussi sympathiques que ceux-là, le séjour s’annonce bien.

Je suis toujours fascinée par ces paysages aériens d’océans de coton. Mais cette fois, le survol des Alpes est particulièrement unique, avec ces sommets enneigés qui déchirent les nuages. Ou comment oublier un instant la météo estivale de ces derniers temps.

 

Arrivée à Bucarest. Je prends le bus jusqu’à la Piaţa Romană où je dois en changer pour me rendre jusqu’à Sebastian. L’occasion de baragouiner mes premiers mots de roumain, entrecoupés d’espagnol (c’est ce qui sort spontanément) pour combler les vides.

Première expérience de couchsurfing plus que concluante. Avec Oana-Roua, mon hôte, le courant passe et nous bavardons jusqu’à tard. Elle rêve de s’installer à Londres, n’imagine pas son avenir en Roumanie. Se désolle que les Roumains soient aussi peu tournés vers l’extérieur, vers l’étranger. Sans doute le résultat d’années passées avec les frontières fermées, à l’époque de Ceauşescu. Il faut du temps aux mentalités pour évoluer. J’apprends également que le salaire moyen en Roumanie est de l’ordre de 300€ et que le SMIC avoisine les 150€. De quoi faire relativiser sur l’Europe, continent riche…

Noapte bună

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Escale colombienne

Sur le vol du retour, j’ai une escale d’une dizaine d’heures à Bogota. DSCF9318

Oui, mais voilà. L’avion Bogota-Paris a été supprimé, le prochain décolera dans deux jours. Deux jours pendant lesquels nous sommes pris en charge par Air France, hôtel et compagnie. Je fais la connaissance d’une sympathique famille colombienne en partance pour l’Irlande avec qui je passe le plus clair de mon temps. J’en profiterai aussi pour une courte virée dans Bogota – sans guide ni un minimum de préparation, il n’est pas évident de se repérer dans cette ville tentaculaire. Guayaquil, à côté, c’était tout petit !

 

Catégories : Colombie | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Llegada en Ecuador

Voici bientôt deux semaines que je suis arrivée en Equateur, après plus de 24 heures de voyage. L’Amérique du Sud, ça se mérite ! Vol Paris – Bogota aux côtés d’une mamie française aux cheveux couleur orange sanguine, très gentille mais un peu trop bavarde. Je crois que même lorsque je dormais elle ne s’arrêtait pas de parler. Traversée de l’Atlantique, totalement dégagé d’un bout à l’autre, survol de Porto Rico et des Caraïbes. Prêts à décoller de Bogota après une longue escale, je m’endors de suite. Au réveil, j’ai la curieuse sensation de ne m’être même pas aperçue du décollage et de l’atterrissage. Et pour cause : nous sommes revenus à notre point de départ ! On nous demande de redescendre de l’avion… nous ne ré-embarquerons que plusieurs heures plus tard. Arrivée à Guayaquil, il est presque 4 heures du matin.

L’intégration à la vie équatorienne se passe bien. J’apprend l’espagnol, doucement mais sûrement. Pas facile, avec tous ces francophones (Français et Camerounais) au bureau et à la maison. La casa, c’est un peu l’auberge espagnole : nous sommes une petite dizaine de collègues à vivre ici, Equatoriens, Péruvien, Camerounais et Français. Génial. Nous travaillons beaucoup, mais l’ambiance au bureau est très agréable et le boulot super intéressant. Pour l’instant je ne connais vraiment que mon quartier, mais j’ai hâte de visiter davantage la ville et ce pays qui paraît magnifique, entre la Costa, les Andes, l’Amazonie… et les Galapagos !

Samedi soir, nous nous sommes arrêtées saluer la voisine. Nous nous sommes vite retrouvés avec une grosse assiette de paëla dans les mains ! Ah oui, ici nous mangeons du riz, du riz et encore un peu de riz. Mais il y a tellement de fruits et légumes différents que nous mangeons rarement la même chose. C’est super, ce pays où la végétation pousse à foison. Toujours est-il qu’en voulant repartir de chez la voisine, elle nous a « attrapées » pour une séance de salsa qui s’est un peu éternisée… A quand la prochaine ?

Question faune, mon observation du moment se limite à quelques oiseaux très colorés que je suis bien incapable d’identifier sans document de référence. Les amateurs de papillons auraient aussi de quoi se régaler. J’ai vu mon premier iguane hier, tranquillement installé dans un jardin public.

Pas de photos pour l’instant, j’aime autant ne pas trop me promener avec mon appareil dans les rues de Guayaquil.

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Escale à Venise, Acte II

DSCF4828Me voilà de retour dans la cité italienne, un mois après ma première escale, toujours sous le chaud soleil méditerranéen. Cette ville est belle, faite d’eau et d’architecture colorée. Il me faudra y revenir. En prenant le temps. Les déplacements n’y sont pas simples cependant, je dois m’y reprendre à plusieurs fois avant d’avoir le bon ticket et le bon bateau à destination de l’aéroport. Vol européen : vite embarquée !

L’arrivée à Roissy est plus compliquée : il me faudra plus d’une heure pour récupérer mon sac. Puis changer de terminal, prendre le RER (où je me surprend à demander mon chemin… en anglais !), grimper dans le métro… Je m’aperçois qu’il reste dix minutes avant le départ de mon train, je dois encore changer de métro et traverser la gare Montparnasse, avec mes 15 kilos sur le dos ! Je saute dans le TGV à l’instant où ses portes se referment. Un peu d’adrénaline pour la fin du voyage. J’arriverai à La Baule aux environs de minuit. Agréable sensation que d’être de retour à Piriac pour quelques semaines.

 

Catégories : Italie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.