Articles tagués : Adriatique

Traverser l’Adriatique

17 heures. Le ferry quitte le quai. Nous traversons Venise à bord de ce bateau plus haut que les immeubles. Impressionnante démesure. De l’eau et des embarcations partout, circulant en tous sens sous le chaud soleil italien. Je m’allonge à l’ombre sur le pont… et m’endors immancablement. Je pense aux deux soeurs qui doivent être arrivées chez elles, et se régaler du festin commandé à leur mère. Petite pincée au coeur quand je m’aperçois que je capte le réseau croate. Une fois le soleil couché, je ne tarde pas à me glisser dans mon duvet et à m’endormir, la tête dans les étoiles.

Quoi de mieux qu’être réveillée par les premiers rayons du soleil, au beau milieu de l’Adriatique ? Journée passée à buller sur le pont : on fait pire moyen de transport ! Début d’après-midi, premiers bouts de terre depuis hier : deux îles, que j’imagine appartenir à l’Albanie. Nous arrivons à Igoumenitsa en fin de journée, le soleil dans le sillage. Corfou, seconde escale. Le ciel se teinte de magnifiques couleurs. Il fait nuit quand nous repartons, je m’installe comme hier pour quelques précieuses heures de sommeil.

4 heures, me voici en Grèce ! Les premières lueurs du jour pointent à l’horizon. Je commence à chercher la gare routière, mais sans personne dans les rues pour me l’indiquer c’est peine perdue. J’attendrai deux heures supplémentaires dans le hall de la gare maritime, de quoi laisser à la ville le temps de se réveiller. Mon voisin m’indique la direction à suivre : « Go, go, go and left ». Pas tout près, visiblement ! Je galère un peu pour trouver la fameuse gare routière, dont la devanture de la boutique ressemble à celle d’une agence touristique comme toutes les autres de la rue principale de Patras.

Catégories : Croatie, Grèce, Italie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

La Tramuntana par la mer

Seconde sortie en bateau, cette fois vers la partie nord de l’île, nommée Tramuntana en référence au vent qui y souffle. Au loin, on peut apercevoir Rijeka. Étrange sensation que d’être sur cette île si peu habitée, aux allures de paradis au bout du monde, tout en étant si proche d’une des principales villes de Croatie. Grottes multicolores dans lesquelles nous entrons tout juste avec le zodiac, trésors de géologie témoignant de la formation du massif. Sur le retour, nous faisons un crochet par ce qui serait un site roman, d’après David et Maggie, deux archéologues écossais venus passer une semaine à Beli. Les environs me parlent davantage que les vieilles pierres : mare et clairière, daims et grenouilles.

DSCF4070.jpg

Catégories : Croatie | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Vallée du 45ème Parallèle

19 juin : l’été arrive pour de bon, et se fait sentir. Ce matin, nous allons cuire. Nous allons travailler à la construction d’une hutte, dans la vallée du 45ème Parallèle. Cette hutte discrète devrait permettre d’observer les vautours de plus près. La vallée est profonde et large, et débouche sur une jolie crique à l’eau émeraude… une bonne centaine de mètres plus bas. Matinée passée à crapahuter sur la falaise à pic, entre débroussaillage et transport des seaux de ciment. La bonne ambiance rend jovial ce travail physique en plein soleil. Divergence de caractère avec une volontaire ; le regard approbateur de Marin me calmera. Retour comique : à six dans la Lada !

45ème parallèle Nord… la latitude de Bordeaux… ou Montréal !

Catégories : Croatie | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Sortie en mer

La météo change vite sur l’île, le soleil chasse l’orage du matin et l’été revient rapidement. Franz nous emmène pour une belle virée en bateau. Nous longeons la colonie de vautours. Perchés dans la falaise, camouflés par la végétation et la roche dont ils partagent la couleur, ils ne sont pas faciles à détecter. Un circaète tournoie dans le ciel à hauteur de Sv. Petar : probablement l’un des deux observés lundi avec Christian. Bonheur d’être sur l’eau, au soleil, sur cette calme Adriatique, les yeux tournés vers le ciel. Paradis. Nous nous arrêtons sur une petite plage au sud de la colonie. Sieste et baignade. Le soleil décline, les ombres s’allongent sur la crique. Retour au port. Lumière dorée de fin de journée, dont je profite encore en rentrant à pied.

Catégories : Croatie | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Premiers jours à Beli

L’intégration dans l’équipe se passe à merveille. Je me sens quasi instantanément chez moi dans cette ancienne école italienne reconvertie en éco-centre à l’ambiance conviviale. Le bâtiment est partagé entre nos quartiers et deux expositions permanentes, l’une sur l’île de Cres, son histoire, sa culture et sa nature ; et la seconde plus spécifique au vautour fauve. Nos pensionnaires ailés et quadrupèdes donnent eux aussi de la vie à l’association : chats et chiens, moutons, âne, et quatre vautours accidentés (Koleda, Pepina, Cerko et Torgos l’Africain).

Ma première journée consiste à repeindre la cuisine avec Marin et Quentin, après l’incident de la semaine dernière. Début d’incendie. Extincteur. Poussière. J’arrive pour la fin des travaux. Perchée sur mon échelle ; la pièce reprend peu à peu des allures de cuisine.

Le lendemain je m’occupe de l’exposition : accueillir les visiteurs, assurer la visite, présenter les vautours. Excellent exercice pour pratiquer mon anglais ! Lorsque des groupes scolaires (donc croates) arrivent, c’est Lana qui s’en occupe. Après-midi au centre avec Sonia, Michelle et Quentin. Avec eux, le courant passe à merveille. Sonia et Quentin sont Français, mais la plupart du temps nous parlons anglais afin que Michelle ne soit pas écartée de la discussion.

Rapidement calée sur le rythme des autres volontaires, il n’est pas rare qu’à 6 heures je sois déjà levée. Je profite des instants paisibles du matin pour m’occuper des chatons et de l’ânesse. C’est mon tour d’assurer la cuisine pour la journée. En bonne Bretonne, je me lance dans les crêpes, valeur sûre avec laquelle je fais toujours des heureux. La plage est à une dizaine de minutes du centre, au pied d’une petite route qui descend en longeant le charmant village de Beli, perché sur son rocher. Un sentier s’égare vers la gauche, je m’y engage intuitivement. Entre oliviers et murs de pierre. Marchant dans la sauge en fleur, je soulève au passage une bien agréable odeur. Au bas de la falaise, je découvre une petite crique de galets, déserte à l’exception de deux kayakistes. Un air de paradis souffle ici. L’eau est claire, chaude et sans une vague. J’y reste un bon moment ; cela faisait longtemps que je n’avais pas nagé.

Catégories : Croatie | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.