France

Une saison sur les rives du lac de Montbel

Peu de voyages ces temps-ci même si l’envie est toujours présente, mais peut-être est-ce aussi parce que je me régale à découvrir et faire découvrir mon coin de pays… Chaque jour me prouve que je ne l’ai pas choisi au hasard.

unnamed

Cheval et Nature

Cet été je poursuis ma formation ATE au Centre équestre de Léran avec la partie pratique. Pour la saison, les chevaux quittent les écuries et s’installent dans la forêt, sur les rives du lac de Montbel qui offre un excellent terrain de jeu entre Aude et Ariège pour des balades d’une heure à la demi-journée et un point de départ pour des randonnées de plusieurs jours.

Pour le cadre : un lac de 600 hectares aux couleurs de lac canadien où il fait bon se baigner (y compris avec les chevaux), les Pyrénées en arrière-plan, et une belle forêt de feuillus fort appréciée par temps chauds.

Une bonne équipe avec une alternance de nuits sur place en caravane et la proximité avec d’autres voisins saisonniers me rappellent que j’aime ce rythme de la saison estivale, entre journées de travail bien remplies et atmosphère humaine détendue qui ferait presque croire à des…

Voir l’article original 72 mots de plus

Catégories : France, Midi-Pyrénées | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Aller et retour au pays de Sault

10989098_10153071109202768_7158506217634158871_n - Copie

Jour 1 : Léran – vallée de l’Hers – plateau de Sault – Espezel

Nous sommes entre Aude et Ariège, les Pyrénées coiffées de leur chapeau hivernal ponctuent l’horizon. Reliefs ici arrondis, là plus aigus, l’œil habitué reconnaît les montagnes et les nomme une à une. Le dôme blanc légèrement sur notre droite, c’est le plateau de Languerail. Après-demain, après deux jours de chevauchée, nous y serons. Pour le moment, de chemins boisés en bordures de champs nous mettons cap au sud à travers la campagne ariégeoise, sous un soleil presque printanier. Le rythme s’installe, les chevaux se posent. Mes pensées vont et viennent, tantôt captent les sensations de l’instant présent, tantôt vagabondent. De vieux désirs de voyage à cheval refont surface.

Après une journée à monter progressivement, nous débouchons le plateau de Sault, vaste étendue parsemée de neige. Le galop s’impose.

 

10516695_10153065075197768_5460911073790375144_n

Jour 2 : Espezel – forêt domaniale de la Plaine-Comus – plateau de Languerail – Espezel

Notre deuxième journée se fait en boucle au départ du gîte d’Espezel, à travers la forêt domaniale de la Plaine-Comus. Contrées sauvages à dominance de conifères qui ne sont pas sans me rappeler certains paysages québécois. L’épaisseur de neige nous empêche d’atteindre le sommet du Pas de l’Ours (1517 m), les chevaux enfoncent et progressent péniblement. Nous déjeunons près d’une cabane de l’ONF puis nous rejoignons à travers bois le plateau de Languerail enneigé que nous descendons à pieds avant de se remettre en selle pour un galop apprécié de tous, chevaux comme cavaliers.

IMG_1916 - Copie

IMG_1955 - Copie

Jour 3 : Espezel – forêt domaniale de Coume Frède-Picaussel – Puivert

Le temps de nourrir les chevaux et de prendre le petit déjeuner, la pluie du réveil s’est transformée en une neige aux flocons lourds et humides qui ne nous lachera pas de la journée. Les voilà, les conditions hivernales ! Nous quittons le plateau de Sault dans les environs de Montplaisir et descendons dans la forêt qui nous abrite un peu. La présence du refuge ONF du Maquis se fait apprécier pour une pause déjeuner au sec avant de repartir sous la neige qui tombe de plus belle. La météo s’adoucit aux abords de Puivert que nous traversons jusqu’au gîte.

IMG_1966 - Copie

10982346_10153065074097768_7710933587514684529_n

Bichoco, mon compagnon de route

 

Jour 4 : Puivert – lac de Montbel – Léran

De Puivert, nous rejoignons les rives du lac de Montbel où nous déjeunons et arrivons à Léran en milieu d’après-midi sous un ciel nettoyé par le vent.

Catégories : France, Midi-Pyrénées | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

L’Ariège du haut du Pic du Carmil

Une « couchsurfeuse » néo-zélandaise, une belle journée d’automne, et c’est parti pour une balade en direction du Cap du Carmil et de son point de vue sur les Pyrénées Ariégeoises.
IMGP2275 - Copie (1024x678)

IMGP2273 - Copie (1024x576)  IMGP2279 - Copie (1024x576)

Catégories : France, Midi-Pyrénées | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Longue vie au PNR du Golfe du Morbihan !

Après vingt ans de concertation, le Parc naturel régional du Golfe du Morbihan est né le 2 octobre 2014. Le décret de sa création fait du Golfe du Morbihan le 50ème PNR français, le réseau des PNR couvrant désormais 15% du territoire de métropole et d’outre-mer.

4037351_9080_339.01.346_1

Le Golfe du Morbihan vu par Philip Plisson (www.plisson.com)

Le Golfe du Morbihan est un espace maritime et littoral de 17 000 hectares parsemé d’îles et d’îlots, façonné par la mer et par l’homme présent depuis le Paléolithique. La « petite mer* » est désormais protégée par une charte de parc adoptée pour douze ans qui vise à concilier les activités humaines et la préservation de ce patrimoine naturel et culturel unique.

Au cours des années préfigurant la création de ce parc des actions ont déjà été mises en oeuvre, concernant la sauvegarde des Sternes Pierregarin, la mise en place de mouillages écologiques ou encore un projet visant à l’autonomie en ressources de l’île d’Ilur (propriété du Conservatoire du Littoral) en vue d’y accueillir du public.

2014_TerritoireLabellise

Le territoire du PNR du Golfe du Morbihan à sa création en octobre 2014

hippocampeguttulatus316__058152200_1642_19022013

Hippocampe moucheté (source photo : Océarium du Croisic)

Et son emblème ? C’est l’hippocampe ! Car ce drôle de poisson n’est pas cantoné aux eaux tropicales, deux espèces fréquentent les eaux bretonnes (l’hippocampe commun Hippocampus hippocampus et l’hippocampe moucheté Hippocampus guttulatus).


* signification étymologique de « Morbihan », en breton

 

Source : www.golfe-morbihan.fr, le site du PNR du Golfe du Morbihan

 

Texte : Julie Bousquet

Catégories : Bretagne, Ici et partout ailleurs | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Pyrénées : la Réserve nationale de chasse et de faune sauvage d’Orlu

Je l’ai découverte il y a deux ans sous un beau soleil de septembre. Je cherchais à décompresser après le sprint du rendu de mémoire et de la soutenance de fin d’études. Trois jours de randonnée en solo et de beaux moments au refuge ont donné à cette virée montagnarde des allures de voyage. Puis, lorsque j’ai décidé de revenir me poser en Ariège, l’offre de stage sur le suivi des isards semblait faite pour appuyer cette décision. Depuis j’y reviens de temps à autres, riche des souvenirs de ces deux mois passés à arpenter la réserve.

Et quelques kilomètres en aval, des quadrupèdes à crinière noire ont retenu toute mon attention. Un village, une rivière, un pont de pierre, des prairies où résonnent les cavalcades. Une atmosphère qui m’a dit « arrête-toi ».

Catégories : France, Midi-Pyrénées | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Parcs naturels : et deux de plus !

Ce printemps aura vu la création de deux nouveaux parcs naturels sur le territoire français.

Le Bassin d’Arcachon est officiellement devenu le sixième parc naturel marin, son décret de création ayant été signé à l’occasion de la Journée mondiale des Océans.

Le parc interrégional du Marais Poitevin a quant à lui retrouvé le titre de « parc naturel régional » (PNR), signe de reconnaissance de l’engagement des acteurs locaux.

En mer comme sur terre, ces parcs naturels ne sont pas des sanctuaires mais ils visent à concilier l’ensemble des activités socio-économiques qui s’y déroulent afin de répondre aux enjeux du développement durable, notamment environnementaux.

Catégories : France, Ici et partout ailleurs | Étiquettes : , , , , , , | Poster un commentaire

Des oiseaux et des tempêtes

Petra, Ruth, Ulla, Christine… Non, ce ne sont pas les personnages d’une nouvelle série télé, mais les tempêtes qui se sont succédé cet hiver. Bien que leur intensité n’ait rien eu d’extraordinaire, il est vrai qu’elles ont été particulièrement fréquentes ces derniers mois et elles ont affecté les populations d’oiseaux marins. La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) a en effet dénombré plus de 38 000 oiseaux échoués sur la côte atlantique de la Grande-Bretagne à l’Espagne, principalement des alcidés (macareux, guillemots, pingouins).

macareu moine échouéLa mer agîtée, rendant plus difficiles les conditions de vie au large, n’est cependant pas la seule en cause puisque puisque 15% des oiseaux échoués ont été retrouvés mazoutés. Sinistres réminiscences face à ces vilaines boulettes noires. L’origine de cette pollution n’a pas encore été identifiée bien qu’il semble qu’il ne s’agisse pas de restes des naufrages des dernières années. La LPO a porté plainte contre X pour pollution.

Avec le retour de conditions météo favorables, les centres de soins ont commencé ces derniers jours à relacher les oiseaux rescapés. De même pour les phoques recueillis par le centre Océanopolis de Brest.

Que faire si vous trouvez un oiseau échoué sur une plage ? Contactez le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage le plus proche de chez vous (coordonnées sur le  site de l’Union Française des Centres de Sauvegarde).  S’il est mort, ne cherchez pas à le ramasser et utilisez au minimum des gants en cas de manipulation, l’animal pouvant être porteur de pathogènes. S’il est encore vivant, faites attention, un coup de bec de fou de bassan peut faire des dégats. Ne le transportez pas sans avoir prévenu le centre de sauvegarde, le transport des espèces protégées étant soumis à réglementation. Vous trouverez plus de détails sur la page de la LPO.

Pour suivre l’actualité des échouages d’oiseaux marins : la page dédiée de la LPO

Guide d’identification des alcidés édité par la LPO

Et pour le plaisir des yeux, les images de la tempête Petra saisies par le photographe Philip Plisson

Texte : Julie Bousquet

Catégories : France, Ici et partout ailleurs | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Blés, bleuets et coquelicots

Une culture sans pesticides, et voici le retour des plantes messicoles. Vive les prairies fleuries !

Copie-de-DSCF2342

Catégories : Centre - Val de Loire, France | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Loir-et-Cher : le Lac des Trois Provinces

Le nom sonne comme une histoire de lutins. Ce lac a pour origine une boucle du Cher avec lequel il communique. Des sternes viennent s’y nourri. Et en s’éloignant un peu des coins des pêcheurs, on en rencontre un autre, de pêcheur : le martin. Il m’est passé sous le nez, point azuré effleurant la surface à toute vitesse.

DSCF2194---Copie

DSCF2197---Copie

 

Catégories : Centre - Val de Loire, France | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Abeille ?

Orchidée. Ophrys apifera photographiée dans le parc universitaire Grandmont, à Tours. Et oui, les orchidées existent à l’état sauvage, et elles ne sont pas toutes inféodées aux zones tropicales.

Copie-de-DSCF2191

Catégories : Centre - Val de Loire | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.