LE MYSTERE DES HERBORISTES

Du fond du chaudron aux étoiles

Il est difficile de passer quelques jours à Marrakech et en particulier dans les souks sans s’arrêter dans une herboristerie. On les prend d’abord pour des boutiques d’épices au vu des étals colorés. Mais tôt ou tard on succombe au « Bonjour la Gazelle, tu sais ce que c’est ça ? » et on s’aperçoit alors qu’il y a plein de choses plus ou moins identifiées à côté des épices. Ça devient alors passionnant de s’arrêter boire un thé pour « casser la fatigue » et de découvrir un produit puis l’autre. D’autant plus que les marocains sont rarement avares d’explications et toujours prêts à discuter et échanger un peu.
extérieur
Notre première rencontre avec un herboriste s’est faite par l’intermédiaire d’un marchand de babouches qui, nous ayant entrainé dans les rues enchevêtrées du souk, nous laissa « juste pour l’œil » entre les mains de son frère, dans une herboristerie…

Voir l’article original 576 mots de plus

Catégories : Maroc | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :