De Bucarest à Arad

Le train tant attendu entre enfin en gare. Je me joins à Micea, Sabi et Fabriz, trois jeunes de Bucarest qui se rendent à Deva pour un festival de musique techno. Je suis et mon intuition, et les conseils de mon interlocuteur du soir : éviter de voyager seul pour dissuader les éventuels pick-pockets. Voyage sans encombre, agrémenté d’une nuit de sommeil en discontinu comme il se doit, à bord d’un train du type de nos vieux trains Corail et qui mettra près de 11 heures à parcourir les quelques 600km jusqu’à Arad. Lever de soleil sur les Carpates méridionales, belles vallées verdoyantes dont les reliefs s’estompent à mesure que nous rejoignons la rivière Mureş. Les petits champs labourés à la charrue animale laissent place à de grandes étendues de colza en fleur.

Arad : je devrais passer les deux prochains mois juste à la sortie de la ville, dans le Parcul Natural Lunca Muresului (comprennez : parc naturel de la plaine inondable de la rivière Mureş).

Catégories : Roumanie | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :