Tierra volcánica

Nous ne sommes pas en Islande mais c’est à peine plus facile à écrire. Dans le centre du pays, le Tungurahua s’est reveillé. Depuis trois jours, le ciel de Guayaquil est gris. Gris d’un nuage de cendres volcaniques qui laissent une fine pelicule sur la route, les toits, les voitures. Même dans la maison, cela donnait l’impression d’une poussière de plâtre. C’est vendredi que c’était le plus impressionnant. On aurait dit de minuscules flocons de neige grise se déposant en douceur sur le sol. Hier le nuage a repris de l’altitude, mais on le perçoit encore clairement, voilant le soleil.

Catégories : Equateur | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :